Tout savoir sur la danse, un véritable art de la scène

La danse se joint, consciemment ou non, au rythme de la nature. Elle provient d’un besoin humain de s’exprimer personnellement, dans une volonté de contact social.

 La danse pour accompagner la vie au quotidien

Les gens dansent quand ils en ont envie, sans raison particulière. Que ce soit pour une célébration, une reconnaissance ou dans un souci de préserver l’héritage culturel et les légendes précieuses, la danse est une démonstration de prouesse physique, l’affirmation de l’individualité, la provocation et le divertissement. Tout le monde est à même de danser, peu importe l’âge ou l’habileté. Et la danse peut se mettre dans tous ses états : tango argentin, quadrille américaine, valse viennoise, riff improvisé en discothèque ou petite danse à un mariage. Quelle que soit la situation, la danse est très réjouissante et constitue un bon moyen d’aller à la rencontre des gens. Toujours dans cette optique, même si un brin différente, la danse théâtrale est une forme d’art et un divertissement. Pour la faire, des interprètes formés se présentent devant un public et cherchent à susciter une réaction des spectateurs. La danse devient alors un mode de communication. Et le message à passer peut exprimer une histoire précise. La danse peut tout autant évoquer une idée, créer un effet abstrait, comme la musique sait si bien le faire. À ce titre, le corps en mouvement procure des émotions et des idées ineffables.

 La danse comme divertissement

La danse fait partie de nombreuses formes populaires de divertissement, pour ne citer que les spectacles sur glace, les vidéoclips, les comédies musicales de Broadway, les cirques et autres. La danse peut aussi avoir la forme de concerts, de solos, de duos et de pièces de groupe, et être accompagnée de musique en direct. Ainsi, les styles de spectacles sont diversifiés et évoluent. Ils reflètent ou mettent en avant des traditions sociales, culturelles et même religieuses. À titre d’exemple, le ballet classique est une forme dansée dans de nombreuses parties du monde. Pour la petite histoire, elle est intimement liée à l’histoire de l’Europe, car issue des divertissements proposés au sein de la cour d’Italie, au 15ème siècle. Bien que la forme ait connu des modifications au fil des ans, le ballet classique évoque encore ces valeurs, même de nos jours. Par ailleurs, les formes de danse existantes dans l’Asie du Sud et présentées dans un cadre théâtral proviennent d’anciennes danses sacrées. En effet, les rythmes inhérents au bharata natyam ou au kathak sont dérivés de traditions musicales. Le mouvement ancré dans le sol qui en découle rappelle la légèreté du corps du ballet classique. En outre, le ballet classique dansé sur une musique jazz donne un style différent. Le déhanchement assure effectivement une nouvelle esthétique qui ne s’identifie pas immédiatement au ballet classique. Bref, la danse est une expérience humaine partagée qui reflète l’impulsion de bouger. Grâce à elle, il est possible de mieux comprendre l’humanité à travers les différentes inflexions de ladite impulsion.